Quelles sont les matières biologiques et écologiques qui existent dans nos vêtements ?

Des-matières-biologiques-ecologiques-vetements

Pour faire face à l’urgence du dérèglement climatique planétaire, des alternatives sont proposées ou remises au goût du jour dans divers domaines. Ce mouvement éco-responsable doit se poursuivre dans notre quotidien, ce n’est pas si compliqué que cela. Qu’en est-il des vêtements que nous portons chaque jour ? Quels choix avons-nous pour en acheter des meilleurs d’un point de vue écologique et biologique, sans dénigrer leur qualité ? Voici des éléments de réponses pour en savoir plus sur les matières qui constituent une mode éthique et originale, dans le respect de ce(ux) qui nous entoure(nt).

Le coton biologique en chef de file

Pour fabriquer une grande partie des vêtements, le coton est un élément qui est souvent présent dans leur composition. La fabrication du coton est biologique dans l’entièreté du processus et se veut respectueuse des hommes et de l’environnement. Sans pesticides chimiques et sans métaux lourds, la production du coton biologique présente bien plus d’atouts que la méthode “traditionnelle”. On peut s’en douter, les pesticides polluent les nappes phréatiques et nuisent à la santé des terres et des paysans qui les cultivent, sans parler du gouffre financier qu’ils peuvent représenter. Avec du coton dit biologique, la qualité est priorisée et reconnue : il est encore plus agréable à porter et anallergique.

Une diversité de matières végétales dans le textile

Les autres fibres végétales ne sont pas en reste.
La fibre de pin, obtenue uniquement de branches élaguées, donne une texture soyeuse et légère rappelant celle du cachemire. Utilisée dans des brassières, elle constitue un vêtement pour femme écologique de premier choix. Celle du bambou, fabriquée à partir de cellulose est anti-odorante et antibactérienne et offre une grande douceur. Et connaissez-vous le cuir végétal, ou plus exactement le tannage végétal ? Tanner la peau consiste à la rendre imputrescible. Pour se faire, des extraits d’écorces d’arbres, de feuilles, de racines sont utilisés après traitement (relativement coûteux en énergie). Cette méthode demande plus de temps que le tannage minéral au chrome mais ne rejette pas de métaux lourds et préserve la peau.

Les marques de mode éthique émergent, permettant à chacun de trouver son style. En boutique ou sur Internet, libre à chacun d’être curieux en découvrant et en testant leurs produits. Et mieux vaut payer plus cher un vêtement durable, de qualité biologique et éthique plutôt que de devoir en racheter un tous les ans, non ?