Petit tour d’horizon sur les vêtements japonais

vetement-japonais

L’une des choses amusantes à essayer au Japon est de se promener dans la ville en portant des vêtements traditionnels japonais. Voir des gens porter un kimono lors d’une cérémonie du thé et passer une nuit dans un ryokan portant un yukata ajoutera des expériences mémorables à votre voyage au Japon. Alors aujourd’hui, nous sommes ici pour partager un peu sur les vêtements traditionnels japonais afin que vous puissiez en apprendre davantage pour votre futur voyage au Japon.

Yukata

Le yukata est une version décontractée du kimono couramment porté dans les ryokan et lors des festivals d’été par les hommes et les femmes. C’est un vêtement japonais  très prisé. Un yukata est traditionnellement en coton, et aujourd’hui parfois il est aussi en polyester. Parce qu’un yukata est porté sans sous-vêtements, il est plus léger que les autres types de kimono. Bien qu’il soit le plus informel, le yukata est le plus populaire parmi les types de kimono japonais. Et vous pouvez voir des gens porter des yukata non seulement pendant les festivals mais aussi dans des villes historiques comme Kyoto. Étant une alternative beaucoup moins chère au kimono traditionnel, un yukata est aussi un souvenir populaire parmi les touristes !

Haori et Hakama

Haori et hakama sont, lorsqu’ils sont portés ensemble, un vêtement japonais formel pour les hommes. Ils sont généralement portés par un marié lors d’un mariage, d’une cérémonie de passage à l’âge adulte et d’autres grands événements de la vie. Un haori est un pardessus porté sur un kimono. Dans le passé, les haori étaient portés par les hommes lors des combats pour les protéger du froid. Cependant, dans le Japon moderne, les haori sont également utilisés comme uniforme de travail de ceux qui travaillent dans le théâtre japonais classique, ou comme pardessus à porter sur le yukata dans les ryokan. Le hakama est un pantalon en forme de jupe porté avec un kimono. Le hakama japonais n’était à l’origine porté que par des hommes tels que les samouraïs et les personnes participant aux rituels shintoïstes. Cependant, à l’ère moderne, les femmes les portent également à certaines occasions, notamment lors d’une cérémonie de remise des diplômes universitaires.

Happi et Hanten

Un hanten est un manteau d’hiver court avec un rembourrage en coton pour plus de chaleur et un col tailleur. Il était à l’origine porté sur un kimono ou d’autres vêtements pour femmes et hommes. Il est similaire au haori, cependant, à l’époque d’Edo, le port du haori était limité à certaines classes sociales, tandis que le hanten était accessible à tous. Un happi est aussi un manteau court mais beaucoup plus décontracté que le haori ou le hanten. Les Happi étaient à l’origine portés par les domestiques en tant que représentants de la crête de la famille. Autrefois, les pompiers portaient également un happi, le symbole sur leur dos faisait référence au groupe auquel ils appartenaient. Un happi vient généralement dans des couleurs unies, généralement bleues, avec du blanc, du rouge et du noir. De nos jours, un happi est porté principalement lors des festivals, avec le kanji pour matsuri (festival en japonais), imprimé au dos, et il est souvent accompagné d’un bandeau assorti.